Une nuit en train

Une nuit en train

Une nuit en train

Si vous avez bien regardé notre Blog, vous avez dû voir notre « Dream List » dans laquelle nous avions indiqué notre souhait de prendre un train de nuit, en Thaïlande.

Dans notre itinéraire en Thaïlande, rejoindre Chiang Mai depuis Ayutthaya était l’occasion de vivre cette expérience.

« La plus grande aventure que vous puissiez entreprendre est de vivre la vie dont vous révez » – Oprah Winfrey 

Nous avons réservé nos billets directement depuis l’application 12go, une plateforme très pratique pour acheter vos billets de bus et de train en Asie. Une grosse partie des pays du continent y sont disponibles.

Le plan était d’arriver le matin sur Ayutthaya, y passer la journée et prendre le train le soir afin d’être le lendemain matin à Chiang Mai.

Nous avons pris des billets pour un départ à 21h, nous en avons eut pour 95€. Nous avons acheté 2 billets adultes, 1 billet enfant pour Logan, et avons bénéficié de la gratuité pour Théa (donc pas de siège) qui avait moins de 3 ans. Les billets sont à récupérer directement à la gare et c’est là que les choses se sont compliquées.

Comment récupérer vos billets ? 

Nous étions à la gare 3h avant le départ du train. La journée sur Ayutthawa avait beaucoup fatigué les loulous et nous voulions nous installer et manger tranquillement avant que le train n’arrive.

Nous avions pris un Grab pour nous rendre à la gare. Le kiosque pour récupérer les billets est très simple à trouver puisqu’il suffit de lire les affiches jusqu’à trouver « 12go » sur la porte.

La personne en charge des billets était pour le coup à l’opposé des thaïlandais que vous croisez habituellement, il n’était ni très sympathique, ni très souriant. Mais nous sommes passés outre et lui avons présenté notre confirmation reçue par mail. Et à notre grand étonnement, cette personne a refusé de nous donner nos billets !

Sans billets, pas d’accès au train …

Il nous a accusés de ne pas avoir pris le nombre de billets nécessaires, et nous a demandés de payer immédiatement un billet supplémentaire pour Théa, malgré qu’elle soit présente sur la confirmation. Il ne veut rien savoir et campe sur ses positions.

Nous lui avons montré le site 12go, où il est bien indiqué que c’est gratuit, mais en vain. il refuse toujours. Il nous a laissés dans son bureau et est parti avec nos billets en mains … Pour nous impossible de céder. Il était indiqué noir sur blanc que Théa bénéficiait de la gratuité et nous avions bien compris qu’il essayait d’arrondir son salaire.

L’avantage d’être arrivés à l’avance c’est qu’on a le temps. Nous avons commencé à écrire un mail à 12go et lui en avons fait part. Est-ce cette démarche qui ne lui aurait pas plus ou tout simplement de voir qu’on ne comptait pas se laisser faire, mais 2 min plus tard, nous avions nos billets en mains, prêts à partir. Inutile de préciser que nous n’avons pas eu de réponse à notre « Good Bye », mais le principal était d’avoir enfin nos billets.

Cette personne avait réussi malgré tout à nous faire douter donc nous avons demandé à plusieurs personnes travaillant à la gare de nous confirmer la gratuité de Théa puisqu’elle n’avait que 2 ans.

Comment est la gare d’Ayutthaya ?

Une catastrophe … On ne s’attendait pas à du grand luxe, mais au moins à un minimum de propreté.

Forcément nous avons dû utiliser les toilettes, nous n’avons jamais vu des WC aussi sales qu’ici. Impossible de pouvoir poser ses mains nulle part, une odeur horrible s’en dégageait, je pense qu’elles n’ont jamais été nettoyées.

Pour le repas, rien autour du bâtiment. Nous avons pris des frites et des nuggets pour les loulous, à une dame qui en vendait dans la gare. Ici aussi, on ne s’attarde pas trop sur la propreté. Les loulous ont pu manger un peu et sans être malades c’est le principal.

Par contre, le personnel de la gare est très sympathique. Le monsieur qui indique l’arrivée du train nous a amenés jusqu’à notre wagon. Il y avait beaucoup de place pour s’assoir, ce qui est très agréable.

Pendant notre attente, nous avons pu échanger avec cette personne et il nous a montré fièrement les photos de ses magnifiques enfants.

Et cette nuit alors ? 

21 heure pile, notre train arrive.

Le personnel du train installe les couchettes vers 20h. Du coup, lorsque nous montons dedans tout est déjà prêt. Le train qui est parti de Bangkok est déjà bien plein. Nous avons des places attitrées et nous slalomons entre les sacs des voyageurs jusqu’à atteindre nos places.

Nous avons 3 couchettes mais n’en utilisons que 2 car nous ne voulons pas que les loulous dorment tout seuls. Le temps de s’installer, le contrôleur passe contrôler nos billets. Là encore, aucun souci pour Théa … Compte tenu de l’heure déjà bien avancée, tout le monde s’installe dans son lit et nous commençons notre nuit sans grande difficulté, la fatigue étant bien présente.

Les loulous ont très bien dormi. Vince et moi-même, plus difficilement car ça secoue pas mal et nous n’avons pas énormément de place avec les loulous. Mais le soleil se levant de bonne heure, nous avons pu profiter des paysages dès notre réveil.

Le voyage est propice aux rencontres. Nous avons fait la connaissance d’un jeune photographe qui travaille pour Agoda, et qui voyageait avec des amis.

Nous étions au début de notre voyage et notre anglais n’était pas au plus haut niveau, mais nous avons pu échanger et ce fût vraiment agréable.

On ne remerciera jamais assez le voyage de nous offrir la chance de faire des rencontres comme cela.

Après 11 heures de train, nous voilà arrivés sur Chiang Mai. Le personnel du train, passe dans les wagons indiquer à chaque voyageur qu’il est arrivé à destination.

Chiang Mai nous voilà …

Et pour conclure ?

Nous avons adoré notre expérience ferroviaire en Thaïlande. Les loulous en garde un très bon souvenir.

Bien que le début fût assez stressant à la gare, on renouvellera l’expérience dès qu’on en aura l’occasion. Même si la gare d’Ayutthaya laissait à désirer, le train lui, était très bien, encore une fois pas du grand luxe, mais largement suffisant. Vous côtoyez les locaux ce qui provoque de belles rencontres.

Infos pratiques

Trajets

Ayuttaya – Chiang Mai

  • Service: 12Go (https://12go.asia/fr)
  • Class: Train – 2nd Class Sleeper AC
  • Départ: 12Go Makkasan Station – Airport Rail Link
  • Arrivée: Wat Maha That
  • Prix: 95€ / 3 personnes – Couchette

    Gratuit enfant – 3 ans 

    Tarif réduit – 12 ans 

 

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram

Thaïlande : On a franchi le Cap du Tatouage au Bambou !

Thaïlande : On a franchi le Cap du Tatouage au Bambou !

Thaïlande : On a franchi le Cap du Tatouage au Bambou !

Ah, la passion des tatouages ! …

On connait bien, même très bien avec Vince. On ne les compte plus … enfin, si… 9 pour Vince et 16 pour moi, on tient nos comptes !

Lorsqu’on a organisé notre périple en Asie, on a cherché quoi faire ou quoi ramener en souvenir de ces mois sur les routes. On n’est pas bibelot qui prend la poussière.

On n’avait ni la place, ni le budget pour se permettre de ramener des choses des 4 coins du monde.

Il nous est tout naturellement venu l’idée du tatouage. Cette même idée nous avait déjà traversé l’esprit lors de notre voyage de noce à Ibiza, mais avec regret nous avions dû y renoncer..

« Un tatouage est la reproduction d’une histoire, d’une blessure, d’un sentiment dont on veut se souvenir éternellement. »

 

Il était hors de question de le faire n’importe où et avec n’importe qui. Beaucoup de voyageurs choisissent sur place et sur le moment. L’éternelle organisatrice que je suis, a cherché et réservé notre rdv chez un tatoueur, depuis la France

Nos critères ? Hygiène, Sérieux, Feeling. Et c’est chez Thaï Bamboo Tattoo à Bangkok, que nous avons trouvé tout ce que nous cherchions.

Nous aurions clairement pu trouver moins cher, mais la qualité a un prix, quel que soit le pays.

 

Pourquoi se faire tatouer au Bambou ?

Nous étions d’accord tous les deux, hors de question de se faire tatouer avec une machine, comme nos tatouages précédents. On voulait un tatouage traditionnel, typique, et c’est ça aussi, qui rendait ce moment encore plus précieux.

Le tatouage au Bambou ou Sak Yant a beaucoup d’aspects non négligeables.

Contrairement au tatouage à la machine qui déchire la peau, le bambou, lui, n’agresse pas. La peau est transpercée point par point (comme le Dot Art).

Les aiguilles sont attachées au bout d’une tige en bambou ou en acier, ce qui fait que le tatoueur trempe l’aiguille dans l’encre et marque la peau par pointillés et non pas par ligne, comme avec la machine.

Et la douleur, me direz-vous ? On ne va pas vous mentir, ça fait mal. Mais la douleur est complètement différente. Elle s’arrête au moment même où le tatoueur cesse son travail, contrairement à la machine, où la douleur persiste plusieurs heures après. Au toucher, vous ne ressentez aucune douleur une fois la séance de tatouage terminée.

Par contre la méthode est plus longue avec le bambou qu’avec la machine, donc prenez votre mal en patience. On n’a rien sans rien.

Comment a-t-on choisit nos tatouages

De mon côté, le choix a été une évidence. On se faisait tatouer en Thaïlande, notre pays tant adoré, donc je voulais un tatouage typique de chez eux.

Ils ont plusieurs tatouages de prière thaïlandaise. J’ai choisi celui des 5 lignes traditionnelles. Chaque ligne a une signification précise. Il apporte protection et chance principalement. Avant de commencer le travail, notre tatoueur a fait une prière afin d’activer les bienfaits de ce tatouage. Je n’ai pas de mot pour définir ce moment, c’était tellement particulier et unique !

Vince, quant à lui, s’est décidé pour un Bouddha, agrémenté d’un Enso et d’un Unalome.

Voici la signification du tatouage fait par Vince :
« L’Enso : vient de la calligraphie japonaise du bouddhisme Zen. Il est normalement réalisé au pinceau d’un seul trait, sur une seule expiration.
Il peut être totalement fermé, ou comme le mien ouvert et il prend donc la signification de l’ouverture d’esprit.
Dans le bouddhisme zen il symbolise : l’éveil, l’univers, la vacuité et l’énergie (Ki en japonais).
C’est une invitation à la méditation.
Il aide à créer le vide en soi pour que viennent les solutions, les créations et les actions que vous souhaitez apporter à votre vie.

Le Bouddha : Au fur et à mesure que le voyage avance, je ne cesse d’admirer ces hommes de foi que tous respectent ici, en Asie du Sud-est.
J’ai eu le privilège de discuter avec quelques-uns et ce sont des êtres humains tellement calmes, posés, ouverts aux autres et d’une gentillesse inimaginable.
J’ai ajouté le bouddha pour qu’il m’apporte un peu de leur sagesse et de leur calme.
Dans la position du lotus c’est également une invitation à la méditation et l’illumination (l’éveil spirituel).

L’Unalome : La base est occupée par l’Enso, mais la partie supérieure, elle, symbolise l’évolution de la vie. Chaque spirale est un moment important de la vie.
A chaque problème, la spirale se retourne et commence une nouvelle vie.
Chaque fois qu’on se retrouve dans l’échec, on se relève et on commence un nouveau chemin qui nous emmène à une nouvelle croissance, jusqu’au prochain échec et ainsi de suite. C’est l’évolution à chaque instant de sa vie et le fait de ne jamais abandonner.
Pour finir, la pointe verticale symbolise le but, l’illumination. »

Soigner un tatouage au Bambou

Concernant les soins, rien ne change par rapport à un tatouage à la machine. Notre tatoueur nous a conseillé du Bepanthen. Toutefois, Vince qui y est allergique ne pouvait pas en mettre.

C’est ici que les choses se sont compliquées, puisque nous ne trouvons pas en Thaïlande, les mêmes produits qu’en France. Après un long moment avec les pharmaciennes de Bangkok, on est reparti avec une crème identique au cicalfate de chez Aven, dont on se sert beaucoup en France.

Pour ma part, j’ai décidé de me soigner avec de l’huile de coco, beaucoup moins chère que les produits exportés et trouvés en pharmacie. Et je n’ai aucun regret, mon tatouage s’est cicatrisé en quelques jours.

L’avantage du tatouage au bambou est aussi le temps de cicatrisation, très rapide. En 7 jours c’était réglé.

  • Aucune croûte
  • Aucune démangeaison, provoquées par la peau qui cicatrise
  • On a pu se baigner 3-4 jours après la séance

Bref que des avantages.

Et pour conclure ?

Nous conseillons à 100% le tatouage au bambou. Cela a été une expérience indescriptible. Nous avons fait une belle rencontre avec Chris et Mena sa femme.

Nous réitèrerons l’expérience du tatouage au bambou dans chacun des pays qui le pratiquera, si l’opportunité se présente.

« Un tatouage est un peu comme une piqûre de bonheur, c’est pour cela qu’on en devient dépendant  »

 

Infos pratiques

Pour contacter notre tatoueur :

Facebook

Instagram

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram

Homestay La maison

Homestay La maison

Homestay La maison

« Un petit paradis en pleine nature » c’est ce que m’inspire Homestay la maison.

Lorsque j’ai pu faire la connaissance de Marine, j’ai tout de suite su que c’était bien ici qu’on trouverait l’authenticité que l’on recherché à travers ce voyage.
Nous voilà chez les « Karen », une tribu situé dans le Nord de la Thaïlande, en immersion dans la famille de Dédé et Marine, pour 4 jours.
Dès le premiers contact nous avons découvert une famille remplit de gentillesse et de générosité. On se sens chez eux comme à la maison, ils feront tout pour que votre séjour se passe parfaitement.
Dès notre arrivée nous avons voulu profiter de chaque moment, nous découvrons les lieux au fur et à mesure.

Marine nous expliqua que Dédé devait couper les arbres qui poussaient sur la route, vous vous doutez bien qu’ici ils n’ont pas l’entretien des voies communes comme nous. Ni une ni deux Vince proposa son aide à Dédé, muni d’une machette, les voilà en train de couper les branches, puis les transporta par la suite en scooter un peu plus haut pour les brûler.

Ce fût l’occasion par la suite de choisir la couleur de mon sac, devant moi plusieurs nuances de laine, toutes teintent à la main par Marine et Moumo. Moumo installa l’appareil qui nous servira à préparer la laine pour tisser le sac. Beaucoup plus simple à voir qu’à faire, nous nous sommes prêté au jeu à notre tour.

Le soir venu nous avons pu goûter à leur très bonne cuisine, nous changeant de ce que l’on mange actuellement, surtout en quantité, quand je parlais de générosité, on peut aussi s’en apercevoir dans l’assiette … Mais par contre quel délice !
Après une bonne nuit, bercé entre les chants des coqs au petit matin, nous voilà en forme pour attaquer cette nouvelle journée.

Marine qui travaille certaines matinées, nous laissa entre les bonnes mains de Dédé, nous enfilons nos baskets, Théa en porte bébé, direction la découverte des rizières de leur village.
Devant nous des paysage d’un superbe vert, le silence, on a juste à ouvrir les yeux et admiré ce paysage qui s’offre devant nous. Après avoir marché, grimper, nous arrivons à leur maison située dans les champs, où nous retrouvons MouMo qui y travaille depuis le matin même. A ce moment là je regarde Logan & Théa et je dois avouer qu’on les a pas vu aussi épanouïs depuis le début du voyage qu’à ce moment là. Après avoir nourri les poules avec Moumo, nous partons à la pèche avec Dédé, péché notre repas du soir. Après une bonne heure, de pèche et 10 poissons de péchés, c’était l’heure de rentrer.
Sur la route Dédé s’arrêta à une maison récupérer un scooter pour nous ramener plus vite, Logan ne se fit pas prié pour monté devant Dédé, puis ce fût à mon tour avec Théa en porte bébé, oui oui vous lisez bien, à 4 sur un scooter ! On ne s’imagine pas faire ce genre de chose chez nous, mais ici en Thaïlande c’est tellement commun, et puis c’est bien ça l’aventure ! Puis ce fût au tour de Vince et Moumo d’être ramené.

Après une bonne sieste pour les enfants et Vince, j’ai commencé à apprendre à tisser avec Marine. Les choses sérieuses commencent ! La nuit tomba rapidement, j’ai pu juste commencer car nous avions prévu d’aller nous promener jusqu’au pont du village. Logan parti en scooter avec Dédé c’est avec Marine, Vince et Théa que nous partons marché.
Nous arrivons devant ce fameux pont, vous demandant si nous ne risquions rien en marchant dessus, puis vous voyez des scooters arriver et rouler dessus pendant que vous vous serrez sur le côté pour les laissé passer. Très surprenant au départ une fois que vous avez compris que vous ne risquez rien vous traversez le pont sans problème. Cette belle journée se termina devant un bon repas fait maison afin de bien remplir nos estomacs.
Le lendemain matin, après le petit déjeuner, on est parti chacun à nos occupations, Vince est parti aidé Marine dans le jardin, Logan dessina pour changer, et je pris le relaies de Moumo au tissage.
Ce fût un excellent moment, il faut savoir que Moumo ne parle que Thaï ou Karen, mais malgré la barrière de la langue on s’est comprise, on a même beaucoup rigolé, j’ai vraiment apprécié ce moment. Une fois les manœuvres du tissage bien enregistré, Moumo m’a laissé très confiante, continué le sac.

Le soir même c’était au tour de Vince d’apprendre à cuisiné avec eux. Vince est un passionné de cuisine, c’était donc évident que c’était lui qui ferait le cours de cuisine aidé de Logan. Une bonne heure entre les mains de Dédé et Moumo à découvrir des aliments, des senteurs inconnu.
On peut l’avouer la cuisine Thaï est vraiment délicieuse ! Au menu du cours de cuisine, soupe Coco, Potimarron aux œufs ainsi que d’autres petites spécialitées thaïlandaise.
Pendant le cours de cuisine, nous en profitons pour trinqué ensemble pour ce dernier soir ensemble.
Nous passons une très belle soirée, tous ensemble, nous mangeons, nous rions, nous profitons simplement !

Cette dernière nuit fût assez agité, un orage éclatant pendant la nuit, ce qui nous réveilla, mais au petit matin tout s’était calmé et aucune trace à l’extérieur des grosses pluies qui sont tombées.
Tout se déroula parfaitement, jusqu’au moment où Vince vers 6h30 se retrouva plié en deux dans la salle de bain de douleurs.
Nous avions envisagé l’hypothèse de quoi faire s’il arrivait quoi que ce soit aux enfants mais pas du tout à un de nous. Impossible de savoir ce qu’il a, aucun médecin dans le village, nous devons partir sur Chiang Rai à l’hôpital si besoin. Encore une fois nous avons découvert une famille extraordinaire ! Pendant que je recharge notre carte Sim au cas où nous devrions appeler une ambulance, et notre assurance, Moumo fit un massage au dos et au ventre à Vince avec une crème « miracle » ce fût le surnom que l’on lui donna, car c’est vraiment ce qui s’est passé, Vince fût rapidement soulager, une gène persista mais la grosse douleur fût partie, heureusement.
Pendant qu’il se reposa, le papa de Dédé veilla sur lui, j’ai trouvé cela tellement gentil, nous sommes des « inconnu » finalement et trouver tant de bienveillance, de générosité et de gentillesse nous donne espoirs dans ce monde ….Nous ne remercierons jamais assez Marine, Dédé, Moumo et Papa d’avoir été là pour Vince et d’avoir pris soin de lui. Au final nous ne saurons pas ce que Vince a eut, j’ai continué de le masser avec la crème et toute douleur disparût !
Pendant que Vince se reposa, je prépara les sacs, c’était bientôt le départ. Marine nous gâta avec des crèpes au petit déjeuné. On se prépara et pendant ce temps Logan et Théa trouva une copine de jeux, et je repensa aux personnes avant de partir qui me soutenait que Logan et Théa ne trouveraient pas de camarade de jeux à cause de la langue qui n’est pas la même …
11heure, le taxi arriva et ce fût les au revoirs.

Nous avons été très ému, ce séjours à dépasser nos espérances ! Nous avons trouvé calme et sérénité, nous nous sommes attachés à cette famille.
Alors tout simplement merci, merci pour ce que vous nous avez apporté pendant ses 4 jours, merci d’être vous … Nous reviendrons c’est sur !
Tableu – Merci (en Karen)

Infos pratiques

Pour accéder chez Marine et Dédé, le scooter est le moyen de transport le plus simple. Mais si comme nous, vous êtes pas à l’aise à l’idée de conduire un 2 roues avec des enfants en bas âge, vous pouvez y aller en Grab.

Depuis notre venue la route a été bétonné ce qui facilite grandement l’accès.

Pour plus de renseignement pour les tarifs chez HomeStay, contacter Marine par mail : homestaylamaison@hotmail.com

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram

L’île de Koh Nang Yuan

L’île de Koh Nang Yuan

L’île de Koh Nang Yuan

Située en face de Koh Tao, cette petite île privée est accessible de 10h à 17h, très facile d’accès en excursion ou en louant les services d’un longtail Boat.
Si comme nous vous décidez de dormir sur place, le transfert aller / retour sera compris dans le prix du bungalow.

Le point de vue de cette île est sûrement un des incontournables si vous séjournez sur Koh Tao.

Cette île, qui est en fait constituée de 3 îles reliées par des bancs de sable, est un petit joyaux MAIS seulement une fois le tourisme de masse parti ! Si vous voulez vraiment profiter de ce lieu, je vous conseille de faire comme nous et de passer une nuit sur place. Tout le monde ne le sait pas, mais c’est le seul moyen de voir la vraie beauté de cet endroit.
Nous sommes arrivés vers 11h. Après avoir cherché notre bungalow pendant une bonne heure, nous voilà installés en hauteur, admirant le bleu superbe de la mer.
Durant la journée, la marée monte et mieux vaut vous préparer à être mouillés pour passer d’île en île, l’eau arrivant à la taille à certains endroits.
Vers 16h30 tous les touristes quittent l’île.

Nous avions ce site magnifique pour nous seuls. La mer s’est retirée, nous permettant de poser nos serviettes et de regarder les enfants jouer à leur guise.
Nous sommes restés tous les quatre au bord de l’eau, admirant le couché de soleil jusqu’à l’heure du repas, que nous avons pris au restaurant de l’hôtel.

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons profité d’un réveil matinal pour aller au Point de Vue de l’île, avant l’arrivée des touristes quotidiens. L’endroit surplombe toute l’île et la vue est de toute beauté !
A partir de 10h, l’île a de nouveau été envahie à une vitesse incroyable. De 10h jusqu’à notre départ à 13h30, ce fût un calvaire, tous entassés les uns contre les autres et nous avions hâte de pouvoir revenir sur Ko Tao.

Cette île vaut le détour si, et seulement si, vous dormez sur place. En simple excursion, elle n’a aucun intérêt de notre point de vue, en raison d’une présence touristique beaucoup trop importante.

Infos pratiques

Entrée : 100 bath / pers

Aucun plastique n’est accepté sur l’île, afin de la préserver
Attention aux coraux, ne marchez pas dessus, les chaussures sont aussi interdites afin de les protéger.

Concernant le budget, si le prix de la nuit dans les bungalows est correct, attendez-vous à avoir une addition salée pour l’alimentation et les boissons !

Comptez 30 bath une petite bouteille d’eau de 50ml, 120 bath une noix de coco et 120 bath un padthai.

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram

Les ruines d’Ayutthaya

Les ruines d’Ayutthaya

Les ruines d’Ayutthaya

Après 1h30 de route depuis Bangkok, nous voilà fraîchement arrivés sur Ayutthaya. Ces ruines nous donnaient envie depuis longtemps, mais notre premier passage en Thaïlande ne nous avait pas permis de nous y rendre car nous étions restés uniquement dans le Sud du pays.

Les temples d’Ayutthaya furent bâtis en 1350 et rasés par les birmans en 1767.

Notre bus nous a déposés directement au pied des ruines Wat Mahah That. Nous avions prévu de prendre un tuk-tuk afin de nous déplacer plus facilement de temple en temple.

Et comme partout en Thaïlande et d’autant plus sur les lieux les plus touristiques, nous avons été assaillis par les chauffeurs de tuk-tuk qui nous sont « tombés dessus » en grand nombre. On a beau connaître leurs manières de faire, on s’est fait avoir comme des bleus si on peut dire.

Le poids de nos sacs, nous a poussés à prendre la solution la plus simple, mais on en a payé le prix … 900 bath pour 3 heures. Ce qui est énorme pour cette forme de transport dans ce pays.

Mais nous ne le regretterons que plus tard.

Wat Maha That

Entrée 50 bath/pers, gratuit pour les enfants.

Wat Yai Chai Mongkhon

Entrée 20 bath/pers, gratuit pour les enfants.

Wat Chai Watthananram

Entrée 50 bath/pers, gratuit pour les enfants.

Wat Lokaya Sutharam

 Entrée gratuite.

Wat Phanan Choeng Worawihan

Entrée 20 bath/pers, gratuit pour les enfants.

Wat Phu Khao Thong

 Entrée gratuite.

Les ruines de « Wat Maha That »  sont de notre point de vue les plus belles du site d’Ayutthay.

Il s’en dégage une atmosphère relaxante. Vous flânez au milieu de ses nombreux vestiges admirant de tous les côtés ce fabuleux paysage.

Ayutthaya reste un arrêt obligatoire si vous partez dans le Nord de la Thaïlande. Malgré son attrait très touristique, nous avons pu le visiter sans aucun problème, et à certains endroits nous étions même les seuls présents.

La visite terminée, nous avons pris un Grab en direction de la gare d’Ayuttaya afin de prendre notre train de nuit pour rejoindre Chiang Mai.

Infos pratiques

Trajets

Bangkok – Ayuttaya

  • Service: 12Go (https://12go.asia/fr)
  • Class: Van VIP 9Pax
  • Départ: 12Go Makkasan Station – Airport Rail Link
  • Arrivée: Wat Maha That
  • Prix: 1200 THB / 4 personnes (Soit 35,62€)

Ayuttaya – Chiang Mai

  • Service: 12Go (https://12go.asia/fr)
  • Class: Train – 2nd Class Sleeper AC
  • Départ: 12Go Makkasan Station – Airport Rail Link
  • Arrivée: Wat Maha That
  • Prix: 3373 THB / 3 personnes – Enfant de <3 ans Gratuit (Soit 100,12€)

 

Où manger ?

Pour la journée nous avions pris des sandwichs dans un 7Eleven sur la route vers Ayuttaya.

Mais si vous devez attendre le soir avant de prendre votre train n’hésitez surtout pas manger sur les stands de street food proche du 7Eleven de la gare.

Ils sont divins.

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram