Road Trip de 15 jours à travers

l’Andalousie

Détails du voyage

Nombres de jours : 15 jours

Période : Août 2021

Transport : Fourgon aménagé

Budget total : 1358€ pour 4 tout compris (essence, péages, nourritures, restaurant …)

Nombres de nuits en aire payante : 5 nuits

Kilomètre parcouru : Environ 3136 km

Sunset sur Malaga
Une semaine avant nos vacances d’été nous avons abandonné l’idée de partir sur la Costa Brava, un temps mitigé y étant prévu, pour finalement rejoindre l’Andalousie.

Profitant de 300 jours de soleil par an, cette destination allait nous apporter la chaleur tant attendue de cet été 2021.

L’Andalousie est située dans le Sud de L’Espagne, faisant face au Maroc. Elle se divise en 8 provinces. L’Andalousie se distingue par son architecture, rappelant l’invasion des musulmans entre 711 et 1492.

 

Alicante

Notre premier arrêt n’est pas encore en Andalousie, mais la route étant assez longue depuis Bordeaux, on s’est dit que passer 1 ou 2 nuits sur Alicante serait une bonne alternative.

Laguna Rosa de Torrevieja

Laguna Rosa vue du drone
Les salines de Torrevieja, offre une vue magnifique, d’un rose surprenant. Ne vous fiez pas à certaines photos trouvées sur internet vous promettant un rose très prononcé. Les photos sont pour la plupart, vraiment saturées… Le rose de l’eau ressort davantage en fin de journée, à partir de 18h00.

Cette teinte est due à une bactérie, qui au contact du sel, provoque cette douce et jolie couleur. Nous avons mis beaucoup de temps à trouver vraiment l’endroit où nous pourrions nous approcher de l’eau au maximum. Le GPS vous indiquera le parc naturel mais vous ne pourrez pas vous approcher, il faudra rester sur le chemin déjà défini.

Laguna Rosa de Torrevieja
Laguna rosa Logan et Théa ensemble
Roquetas De Mar
Laguna rosa Logan et Théa
Laguna Rosa nous

Platja Les Ortigues

Seulement à 10 minutes de notre emplacement, ce quartier est très agréable. La plage est propre. En raison de la situation actuelle (covid 19), un quadrillage au sol a été fait afin de respecter les distances. Cela nous a surpris à notre arrivée, mais finalement, on a apprécié car nous n’étions pas collés les uns aux autres.

Néanmoins, prévoyez d’arriver de bonne heure car les vacanciers et locaux arrivent tôt, afin de réserver leur emplacement.

On a beaucoup aimé nous y promener. De nombreux restaurants longent la plage et proposent des plats à des prix tout a fait abordables (ex : paëlla, pizza, sangria, une bière 39,50€ pour 4 personnes). Il est bon de signaler également que beaucoup de jeux pour les enfants sont mis à leur disposition quand la soirée arrive.

Roquetas De Mar

Afin de pas faire la route d’un trait, nous avons fait escale à Roquetas De Mar. Nous avons profité de cet arrêt d’une nuit pour vidanger et faire le plein d’eau.

Nous avons rarement trouvé une aire pour camping-cars aussi récente et si bien entretenue.

Les emplacements sont spacieux et vous profiterez sur place de douches, WC, mais aussi de quoi laver et sécher votre linge.

Le propriétaire a vécu quelque temps en France, ce qui a facilité la communication.

Pour l’aire c’est ici :

Área autocaravanas Camper Park

Aire à camping Car
La plage se situe a quelques mètres du camping. Mais attention, pas de sable mais beaucoup de petits cailloux, donc pensez à prendre des chaussures adaptées si vous en avez.

Nous ne savons pas si c’est parce que nous sommes arrivés un lundi, mais impossible de dénicher un restaurant ouvert le soir. Tout était fermé et les propriétaires des lieux, pas très avenants. Nous nous sommes résignés à manger dans notre fourgon, assez frustrés de l’accueil que l’on a eu en se promenant dans la ville.

Castillo de Santa Ana

Avant de reprendre la route le lendemain matin, nous avons longé la plage afin d’atteindre ce château médiéval.

Cette bâtisse est vraiment à voir si vous êtes de passage, la vue y est superbe.

Le jour où nous y étions, une exposition sur les pirates était proposée.

Tarif : 3€ / personne (adulte & enfant)

Théa à la plage
Roquetas De Mar
Logan devant Castillo santa Ana
Castillo Santa Ana

Malaga

Malaga … Notre première impression ne fût pas terrible …

La circulation avec le fourgon était difficile. Nous tournions mais impossible de nous garer. Nous avons finalement trouvé une place assez loin du centre, mais nous n’étions pas à l’aise, quelque chose nous dérangeait. Peu importe, il était 14h et nous n’avions toujours pas mangé. Nous sommes partis à pieds vers le centre. Nous avons découvert une ville vraiment très sale et des habitants pas vraiment sympathiques. Les voitures nous frôlaient sur les passages piétons, tandis que les piétons préféraient forcer les loulous a marcher sur la route, plutôt que légèrement se décaler sur le trottoir.

Après plus de 2 km, nous avons trouvé des rues assez animées et avons pu enfin nous installer pour manger quelques tapas.

Ici, le discours ne sera pas négatif car nous nous sommes régalés !

Il nous restait encore 2 km pour atteindre le centre! Nous avons donc finalement fait demi-tour.

Logan et Théa sur la plage de Malaga
Nous nous sommes promis de ne pas rester dans un endroit si on ne le sentait pas, et ici c’était vraiment le cas. On ne se sentait pas en sécurité où nous étions stationnés, sans oublier les commentaires publiés sur Park4night qui confirmaient l’intuition que l’on avait.

Nous avons pris la décision de nous éloigner du centre et de chercher soit des criques soit des plages moins connues.

Playa Del Penon

C’est ici que nous avons trouvé « refuge », et franchement, l’environnement n’avait vraiment rien à voir ! Bon, on ne parle pas de la propreté car ici encore, c’était une vrai porcherie. Vince et Logan ont nettoyé autour de notre emplacement, mais ont halluciné de constater à quel point les gens peuvent être sales.

Par contre, question vue, on a rien à dire. Nous avons réussi à découvrir une super place. L’accès à la plage était à même pas 5 min. Si vous continuez, il y a une autre plage avec tout un tas de restaurants.

Les barques de pécheurs
Pour avoir testé les 2, nous avons largement préféré notre petite plage, accessible rapidement, beaucoup plus intime et moins prisée.
Malaga installation fourgon
Nous avons passé ici 3 nuits très calmes. Nous avons mangé 2 soirs au restaurant «Bar Restaurant Antonio» et avons reçu un accueil très agréable. Leurs poissons et fruits de mer sont vraiment délicieux !
Malaga, vue sur la plage
Malaga, Théa à la plage
Logan et Théa à la plage
Restaurant à Malaga
Restaurant sur la plage de Malaga
Finalement, nous avons passé nos 3 jours au même endroit, et n’avons fréquenté que la plage. Mais c’est sans regret car les loulous étaient ravis de profiter de la plage comme nous leurs avions promis, et nous avons pu nous reposer.

Marbella

Avenue sur Marbella
En choisissant Marbella comme destination suivante, on commençait à se préparer à ne pas trouver de place près du centre. Ici encore, aucun parking ou aire pour les camping-cars ou fourgon. Après une longue recherche, nous sommes arrivés sur une aire de pique-nique avec un grand parking, ouverte jusqu’à 23h, et en fin de journée nous avons rejoint une plage un peu plus éloignée, mais dans un quartier sécurisé.
Marbella fourgon pour la nuit
En arrivant sur Marbella, nous y avons trouvé tout ce que nous aimons et recherchons: une ville propre, des gens agréables et souriants. Nous étions dans notre élément !

Les plages sont, elles aussi, très propres. Le front de mer est rempli de restaurants et de quelques boutiques de souvenirs. De quoi passer de bonnes journées.

Cependant, soyez prudent (e) si vous vous baignez. La température de l’eau est parfaite, toutefois attention aux rochers et cailloux présents dans l’eau, mais aussi … aux méduses ! Je me suis faite piquer à la main. j’ai ressenti la brûlure pendant 2 jours et les marques durant 5 jours.

Si vous souhaitez manger des churros, on ne peut que vous conseiller « Churreria generalife », très réputé et prisé. Nous avons déjeuné à 2 reprises là-bas et nous nous sommes régalés. Tout ça pour un prix minime ( ex : 1,50€ les 5 gros churros).

Logan et Théa au churros
Immeuble sur Marbella
Loulous a la plage sur Marbella

Old Town

Old Town est un passage indispensable si vous êtes sur Marbella.

Comme à notre habitudes, nous y sommes allée de bonne heure afin de profitez pleinement des ruelles au calme. Laissez guider au grès de vos envies dans ses ruelles colorés et fleurit.

Il y règne une atmosphère calme et apaisante.

Old Town à Marbella
Logan et Théa dans les ruelles de Marbella
écriture dans les ruelles de Marbella
Ruelles de Marbella
Old Town à Marbella
Nous à Old Town

Gibraltar

Ce fut l’étape suivante, bien que pas vraiment définie. Nous avions hésité entre Ronda et le rocher de Gibraltar. Niveau logistique Gibraltar était beaucoup plus pratique.

Ici, nous nous sommes installés sur notre deuxième aire de camping-cars, extrêmement bien placée. Nous avions vue sur le port d’un côté et sur le rocher de Gibraltar de l’autre. L’aire est placée à la frontière Espagne / Grande Bretagne.

Fourgon au Gibraltar
Sunset avec les loulous
Sunset au Gibraltar
Logan et Vince sunset au Gibraltar
Sunset au Gibraltar nous
Plus nous avançions dans notre périple et plus les gens étaient agréables. On insiste vraiment sur ce point, car même si un endroit est magnifique, si nous ne nous sentons pas les bienvenus, ça nous refroidit directement.

Durant cette étape, nous avons été très fiers de nos loulous. Comme expliqué plus haut nous étions garés à la frontière, mais pour visiter le rocher, il a fallu encore marcher quelques kilomètres (7km aller / retour) afin d’arriver au téléphérique.

Juste avant le passage de la frontière, il nous fallait traverser l’aéroport de Gibraltar par le tarmac. La surface au sol étant limitée, c’est le seul endroit où vous aurez l’occasion de vivre cette expérience. Au retour, un avion s’est posé juste après que l’on ait traversé. Logan a adoré voir l’avion se poser et être aussi proche.

Rocher du Gibraltar
Singe au Gibraltar
Loulous sur le pont suspendu du Gibraltar
Nous vous conseillons d’y aller à l’ouverture du téléphérique, tout simplement pour éviter la foule mais aussi pour la chaleur qui est très présente l’après midi.

Prévoyez des bonnes chaussures, et préparez-vous à grimper ! Le téléphérique vous amène en haut du rocher, à 426 mètre d’attitude. Le site est immense et il faudra vous concentrer sur les endroits que vous souhaitez visiter car vous devrez garder en tête que tout ce que vous descendrez, vous devrez le remonter pour récupérer le téléphérique.

Prenez le temps pour admirer la vue dès que possible, c’est époustouflant !

Vue depuis le Gibraltar
Vue en hauteur au Gibraltar
Nous avons pris l’option des marches afin de remonter pour récupérer le téléphérique… Logan s’est amusé à compter: nous avons dû remonter 4 étages de 180 marches… La fin du parcours a été un calvaire pour Vince qui portait Théa, et pour moi suite à mon opération du genou. Lors des 2 derniers étages, mon genou ne suivait plus.

Nous sommes rentrés épuisés mais ravis de notre visite et de cette belle découverte.

Comme précisé plus haut, le rocher de Gibraltar, appartient à la Grande Bretagne. Nous avons retrouvé dans la ville les traditionnelles cabines téléphoniques rouges mais aussi les bus à étage.

La ville aurait mérité d’être mieux visitée, mais le manque de temps ne nous a pas permis d’en profiter suffisamment.

Logan et Théa vue dans le vide
Logan au Gibraltar

Seville

Seville
Nous avons dû renoncer à visiter Grenade, à cause du stationnement qui s’annonçait compliqué avec le fourgon. Il était hors de question de faire de même avec Seville.

Seville est la capitale de l’Andalousie, très réputée pour ses monuments et son ambiance. Nous avions hâte d’y être.

Nous avons trouvé une aire de camping-cars sur le port, avec un arrêt de bus devant l’entrée, qui nous a amènés directement dans le centre.

Durant 2 jours, nous avons flâné dans les rues, mangé des tapas. La ville est vraiment très agréable. Malheureusement à cause de la situation actuelle, la plupart des visites doivent être réservées à l’avance sur le net (par exemple l’Alcazar qu’on a pas pu visiter).

Aire pour fourgon à Seville
Cathédrale de Seville vue de la ruelle
Tapas sur Seville
Ruelle de Seville

Amphithéâtre d’Italica

Avant de rejoindre le centre de Seville, nous avons fait un arrêt à l’Amphithéâtre d’Italica.

Malheureusement pour nous, le site était visiblement fermé mais rien ne l’indiqué, nous avons passé la nuit sur place pour rien, mais avons tout de même essayer de prendre des photos, histoire de ne pas avoir « perdu » notre temps.

Amphithéâtre d'Italica
Amphithéâtre d'Italica à Seville

Plaza De Espana

On ne la présente plus. Nous y sommes allés le deuxième jour, de bonne heure avant que la foule n’arrive.

Cette place est aussi spectaculaire que magnifique ! Un régal pour les yeux.

La fin des travaux date de 1928, et pas moins de 1000 hommes ont participé à sa construction.

Un arrêt obligatoire si vous être de passage à Seville.

Plaza Espana
Loulous à Séville
Fontaine de Séville
Escalier à Seville
Séville
Plaza Espana vue de loin

Catedral de Santa Maria de la Sede

Ici aussi, nous découvrons une architecture magnifique. Cette bâtisse imposante, s’étend sur 24 000m2.

Nous avons profité uniquement de l’extérieur, mais vous pouvez également accéder à l’intérieur, en payant l’entrée avec ou sans guide.

Cathédrale santa

Torre Del Oro

Cet arrêt a beaucoup plu aux loulous. Cette tour d’observation militaire vous permet de voyager à travers les différentes époque au fur et à mesure de la visite.

Plongez-vous à l’époque des pirates, des vikings etc … en découvrant les armes, les bateaux, les coutumes, les pratiques utilisées au fil des siècles. Une visite très interessante.

Puis pour finir, montez en sommet de la tour, et savourez la vue sur Seville !

Torre Del Oro
Loulous au Torro Del Oro
Torre Del Oro à Seville
Logan devant Torre Del Oro

Bardenas Reales

Bardenas reales vue du drone
Dernière étape de ce road trip de 15 jours, le fameux désert des Bardenas.

Je ne sais depuis combien d’années, j’en parlais à Vince. Notre itinéraire était l’occasion de nous y arrêter.

Depuis Séville, nous avions 8 heures de route. Nous avons préféré faire la route d’un trait et arriver la nuit afin d’y être à l’ouverture.

Cette réserve naturelle a été à la hauteur de mes espérances.

Desert des Bardenas
Les Bardenas Reales, est une zone semi-désertique, s’étendant sur plus de 42000 Ha, une zone militaire, y est présente, rendant certains endroit non accessibles.

L’accès y est gratuit, des rangers tournent et surveillent la réserve. Pourtant cela n’empêche pas certaines personnes de ne pas respecter les panneaux et d’accéder à des zones interdites et par leurs comportements de dégrader les lieux.

Les loulous au Desert des Bardenas
Logan et Théa au Désert des Bardenas
Sunset au Désert des Bardenas

Pour conclure

Ce road trip de 15 jours en véhicule aménagé a été une première pour nous.

Nous sommes partis avec l’appréhension de savoir si on allait trouver où dormir facilement, où vidanger et remplir en eaux propre … cette crainte s’est vite envoler !

En ce qui concerne la destination choisit, nous ne regrettons pas, même si on ne vous cache pas que la propreté et le comportement non chaleureux des locaux nous a refroidit au départ.

Nous avons pu bien profiter durant 15 jours, avançant à notre allure et aux fils de nos ressentis.

Nous avons hâte d’être à l‘été 2022, le plus dur sera de choisir la destination !

0 commentaires

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez-nous sur Instagram