Voyager avec des enfants en bas âge, c’est comment ?

C’est FOR-MI-DA-BLE !

Mais attention…. formidable ne veut pas dire parfait !

Lors du départ le 24 septembre 2019, Théa avait 2 ans et Logan 5 ans. On s’était fait une idée, connaissant nos enfants, du déroulement de notre voyage et ce fût complètement différent.

Pendant 5 mois, nous avons découvert nos enfants d’une nouvelle manière. Théa ayant un caractère plus difficile, on s’était préparé à s’en voir avec elle plus qu’avec Logan ; mais ce fut le contraire !

Logan était très excité de vivre cette aventure, tellement heureux, qu’il n’a pas réussi à gérer cet énorme changement, et ça s’est ressenti sur son caractère. Chacun de nous a eu du mal à trouver ses nouveaux repères et à subir les humeurs de Logan les 2 premières semaines. En toute honnêteté, entre le stress et la fatigue, vous finissez par douter du choix de partir aussi longtemps et aussi loin avec vos loulous. Mais nous nous sommes soutenus, nous avons beaucoup parlé avec lui. On s’est armé de patience et ça a fini par se calmer et on a pu finalement être beaucoup plus zen !

Parlons de l’école durant le voyage !

 

Alors là, c’est le point sur lequel nous étions hyper sereins ! Théa ne rentre à l’école qu’en septembre 2020, et Logan rentrait en CP cette année. Malgré toutes les réflexions (plutôt négatives) qu’on a pu recevoir car on lui faisait manquer une partie de son année de CP, aucun stress. Logan est un petit garçon qui adore l’école et qui travaille très bien. Nous avons eu la chance d’avoir une maitresse très présente, et qui a tout fait pour nous faciliter l’apprentissage de Logan pendant notre périple.

Dès le départ, nous avons été clairs : hors de question de faire des devoirs tous les jours ou de lui imposer un nombre précis d’heures de travail scolaire quotidien. Nous étions en voyage pour profiter de nous, de notre famille et Logan allait apprendre tellement plus de choses en voyageant que devant un cahier (cela est notre point de vue).

Alors comme je le disais, Logan « adore l’école » mais il aime surtout les conditions de travail de l’école, les devoirs avec maman c’est moins cool qu’avec maitresse et les copains.

Jamais je n’aurais pensé, que ça serait aussi compliqué de lui faire faire des devoirs. Mais avec le confinement (Logan a repris l’école seulement 1 semaine avant qu’on ne soit en confinement, à cause du Covid-19), j’ai compris que je me mettais trop la pression avec les devoirs, et que j’en demandais un peu trop à Logan, alors qu’à présent, ça se passe à merveille. Je connais le niveau de Logan ainsi que ses capacités, et je lui en ai demandé plus que je n’aurais dû, au vu du contexte.

Cette expérience nous aura permis d’aborder les devoirs avec plus de souplesse.

Et le logement, les transports, la nourriture ?

Pour les logements, nous avions un budget maximum de 20€ par nuit durant le voyage, avec comme critère prioritaire la propreté. Aucun problème de séjourner dans des endroits sommaires, mais hors de questions de faire dormir les loulous dans des endroits pas sains. C’est pour cela qu’à 3 reprises, nous avons refusé ou quitté un logement.

Malheureusement, nous avons eu aussi des mauvaises surprises comme à Yangoon, où nous avons découvert plein de petites bêtes et champignons contre le lit de Logan. Mais nous avons aussi découvert des endroits très bien, heureusement.

Concernant les chambres, la plupart du temps nous avions un grand lit double et 1 lit simple où dormaient les loulous. Mais nous avons aussi eu 2 lits simples et quelques fois même, 1 seul lit double (ça n’a pas été nos meilleures nuits). Avoir 2 grands lits doubles était du grand luxe pour nous, lorsque ça nous arrivait!

Pour les transports, la plupart du temps, nous réservions 3 places, pour économiser, mais aussi car Théa faisait systématiquement le trajet sur mes genoux.

Pour les bus de nuits par contre, on prévoyait 4 places. Pour les trains de nuits, 2 uniquement et lorsqu’on nous obligeait à en réserver 1 pour Logan, elle nous servait uniquement à mettre nos affaires. Impossible pour nous de laisser les loulous dormir seuls. Cette idée nous stressait plus qu’autre chose.

La nourriture … alors là, les enfants ont été particulièrement cools ! On appréhendait beaucoup ce moment avec Logan, qui avec son trouble de l’oralité, a des difficultés lorsqu’il s’agit de changer d’alimentation. Finalement le voyage a été un déclic pour lui, et à notre grande surprise, il s’est mis à goûter beaucoup de choses.

Nous avions pour priorité, de faire manger les loulous, puis en fonction du budget restant, de nous nourrir à notre tour. Selon les endroits et les pays nous avons été plus ou moins gâtés, et nous avons fini par assouplir un peu plus le budget-nourriture afin de nous faire plaisir plus souvent.

Là aussi, beaucoup nous disaient de faire attention avec l’alimentation pour les enfants, mais en 5 mois, aucun de nous n’a été malade une seule fois à cause de la nourriture avalée, que ça soit dans la rue, dans les petits « bouibouis » ou dans les restaurants.

Vous trouverez toujours de quoi manger. Je vous l’accorde nous n’avons pas toujours mangé équilibré. Les loulous ont par moment diné avec un chocolat au lait et du pain, beurre, confiture mais est-ce vraiment ça le plus important ? … Je ne pense pas.

Sécurité ou insécurité ? 

Cinq mois en vadrouille, 8 pays visités et à aucun moment on s’est senti en insécurité.

On était surtout vigilants à la circulation, car en Asie, du moins dans les pays que nous avons traversés, il n’y a aucun code de la route et les piétons ne sont en aucun cas prioritaires.

Mais à part ça, c’était un bonheur de pouvoir se promener et de les laisser courir. En France, malheureusement, on garde toujours les enfants, juste à côté de nous. En voyage, ils avaient plus de liberté, même s’ils restaient toujours dans notre champ de vision. C’est un comble sachant qu’on est à l’étranger, et c’est énormément plaisant de se sentir en sécurité partout. Mais nous restions malgré tout, très vigilants; on est à l’abri de rien.

Pour conclure ? 

Ce voyage nous a fait passer par toutes les émotions. Nous avons vécu des moments tellement uniques! Bien sûr, auparavant nous étions une famille soudée mais ces mois, ensemble, non-stop, nous ont encore plus rapprochés.

C’est très gratifiant d’entendre ses enfants se souvenir de ces moments partagés et parler de tout ce qu’ils ont vécu.

Partir avec des enfants en bas âge, peut faire peur, mais franchissez le pas, vous ne le regretterez pas !

« Ce qui importe ce n’est pas le voyage, c’est celui avec lequel on voyage » – Jean-Luc Gendry

1 Commentaire

  1. Vince

    Que de souvenir…

    Effectivement ce n’est pas facile tous les jours mais une aventure incroyable à vivre et que je conseil à tous.

    Réponse

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos


Vidéos Youtube

Rejoignez-nous sur Instagram